Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Previous Topic Next Topic
 
classic Classique list Liste threaded Arborescence
53 messages Options
123
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

ydrape
Si Toyota ne croit pas à l'auto électrique, moi, je ne crois pas à l'auto à l'hydrogène. Je me demande pourquoi Québec embarquerait dans cette galère, à moins de penser à devenir un eldorado pour l'hydrogène.

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/20/toyota-doute-encore-des-voitures-electriques
2015 SL Leaf fabriquée 03/2015
Achetée d'occasion en mai 2017; 12/12 bars
Sts Bat: aHR = 58, ES = 93% Hx = 89%
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Marcel.S
Ben, l'hydrogène est produit avec l'électricité et... de l'eau !

Au lieu de laisser couler les barrages trop pleins...
Ex-Leaf SL 2015 livrée en octobre 2014
Ex-Tesla S 70D livrée le 23 septembre 2015
Tesla Modèle S 100D livrée le 29 mars 2017
Chargeur Tesla 40A 10KW
Région: Mississauga, On
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Benoit Deslauriers
Un peu de lecture svp



Pour 95% de l'hydrogène celle-ci est produite à partir de gaz fossile.... seulement 4% est produit à partir de la séparation de l'eau par l'électrique.... Donc on brûle du gaz pour fournir de l'hydrogène qui va alimenté une pile.... Une image vaut mille mots



Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Benoit Deslauriers
En supplément lire la partie "critique" de ce Wiki

https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9hicule_%C3%A0_hydrog%C3%A8ne
Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Pierre Gervais
En réponse à ce message posté par Benoit Deslauriers
La filière est connue mais on aime continuer a rêver autrement.

Le seul avantage de l'hydrogène est la densification de l'énergie mais avec un faible rendement et un coût élevé.

Parler de l'utilisation de l'hydrogène sans parler de sa production, de son transport et de sa distribution est de ne regarder qu'une facette d'une chose et de tirer des conclusions erronées.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

yves
En réponse à ce message posté par Benoit Deslauriers
Oubliez pas que l'électricité est chère a produire en tant normal. Elle n'est que rarement produite par les barrages électriques. Donc plusieurs pays se tourneront sur l'hydrogène comme énergie malheureusement..
Ici au Québec nous sommes chanceux de pouvoir compter sur une énergie a si bas coût.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Pierre Gervais


yves wrote
Donc plusieurs pays se tourneront sur l'hydrogène comme énergie malheureusement..
Quelle va être la source de l'hydrogène dans ces autres pays ?  Il n'y en a pas dans la nature.  C'est un vecteur d'énergie et non une source d'énergie.

L'électricité est aussi un vecteur d'énergie car il vient du mouvement de l'eau, de l'air, des rayons du soleil ou de la transformation d'un combustible.

Si le coût de l'énergie est un problème pour eux, d'autant ils ne voudront pas des rendements anémiques de la production de l'hydrogène.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

ydrape
En réponse à ce message posté par Pierre Gervais
Ça semble assez clair que cette technologie n'ira nulle part, alors POURQUOI?
Plus cher, plus compliqué, réseau complet à déployer pour aucune autre utilisation prévue que pour le transport.
S'il n'y avait pas d'alternative, je comprendrais...
2015 SL Leaf fabriquée 03/2015
Achetée d'occasion en mai 2017; 12/12 bars
Sts Bat: aHR = 58, ES = 93% Hx = 89%
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Al S
Ce message a été mis à jour le .
Pourquoi?

Car, à défaut de déployer des bornes à hydrogène, Toyota déploie une armée de lobbyistes.

Cela fonctionne  bien au Quebec, mais aussi en Ontario, en  Californie et au Japon.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Primate
Ce message a été mis à jour le .
En réponse à ce message posté par Pierre Gervais
Pierre Gervais wrote
...
Le seul avantage de l'hydrogène est la densification de l'énergie
...
Un autre avantage est que l'hydrogène permet le stockage d'énergie.  La production d'hydrogène permettrait de turbiner les kWh d'énergie en trop derrière les barrages en dehors des pointes de demande de puissance kW électriques.  

Un autre avantage est que l'hydrogène permet de recharger un véhicule à une vitesse de l'ordre du mégawatt sans créer de pointe sur le réseau de distribution électrique.

Personnellement, je pense que tout miser sur une seule et unique filière est un risque.  Le meilleur exemple récent sont les subventions, en Europe, sur le carburant diesel durant des décennies qui ont provoqué des problèmes de santé publique.  

L'hydrogène peut être mélangé au gaz naturel et injecté sur le réseau gazier existant jusqu'à une certain dose.  Ultimement, l'hydrogène pourrait remplacer les carburants fossile dans le transport maritime, aérien, le chauffage.
Les autos électrisantes de mon épouse :
Prius Prime 2017, 22 500 km et un problème de givre dans le pare-brise.
Volt 2015, 59 960 km, valve solénoïde ayant lâché dans transmission, panne totale & condensation problématique dans la voûte.
Volt 2012, 55 000 km, tête de moteur ayant lâché & 10 autres problèmes.
Et une seule borne Sun Country Highway Clipper Creek LCS-25 qui a presque 6 ans et plus 2000 recharges à son actif.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

ydrape
L'hydrogène serait peut-être une bonne meilleure solution que les batteries pour le camionnage, avec une concentration élevée des points de distribution.
Et pour stocker de l'énergie autrement perdue, pourquoi pas si ça peut se faire à bon coût.
C'est un peu comme le propane, qui n'a pas fonctionné pour le transport automobile, mais très utile dans les véhicules des entrepôts et des mines je crois.
2015 SL Leaf fabriquée 03/2015
Achetée d'occasion en mai 2017; 12/12 bars
Sts Bat: aHR = 58, ES = 93% Hx = 89%
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Pierre Gervais
ydrape wrote
C'est un peu comme le propane, qui n'a pas fonctionné pour le transport automobile, mais très utile dans les véhicules des entrepôts et des mines je crois.
Pourtant le propane se liquéfie à température ambiante avec moins de 100 psig.  La densité est là facile. Le propane est d'utilisation beaucoup plus simple que l'hydrogène.

Imagine l'hydrogène qui reste gazeux.  Énorme pression requise (5000 à 10000 psig) pour avoir de la densité (énergie par volume)  avec les risques associés.  Imagine le compresseur sophistiqué requis.

Un peu comme la discussion récente sur les voitures à air comprimé.

Tiré du article sur le Web:  "That put the cost per mile at around $0.33. This is still much higher than the cost of fuel for a gasoline vehicle; the EPA estimates the cost per mile of a 2016 Prius to be $0.04 per mile."

Traduction:  ça met le coût à environ 33 cents le mille alors que selon l'EPA, c'est 4 cents du mille pour une Prius à essence.

https://www.cars.com/articles/fill-er-up-refueling-the-2016-toyota-mirai-1420690448036/



Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Marcel.S
En réponse à ce message posté par ydrape
N'oublions pas que l'on peut fabriquer de l'hydrogène là où on en a besoin ! Ce qui peut éliminer le transport coûteux et inefficace.
Ex-Leaf SL 2015 livrée en octobre 2014
Ex-Tesla S 70D livrée le 23 septembre 2015
Tesla Modèle S 100D livrée le 29 mars 2017
Chargeur Tesla 40A 10KW
Région: Mississauga, On
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Pierre Gervais
En réponse à ce message posté par Pierre Gervais
Tiré de Wikipedia

When viewed as cost per station, EV stations are cheaper than the $3 million per hydrogen station

3 millions de $$ par station pour recharger.  Beaucoup plus cher,.....non.....astronomiquement plus cher que le coût d'une station pour véhicules électriques.

https://en.wikipedia.org/wiki/Hydrogen_station
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Clovis
En réponse à ce message posté par Marcel.S
Marcel.S wrote
Ben, l'hydrogène est produit avec l'électricité et... de l'eau !

Au lieu de laisser couler les barrages trop pleins...
C'est possible ainsi, mais dans le monde l'essentiel de l'hydrogène provient encore du pétrole, semble-t-il
Ceux qui crient au génie..................me laissent froid !
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Danylab
En tout cas, la recherche continue, vu cet article ce soir.

https://science.slashdot.org/story/17/11/20/2243237/ucla-researchers-use-solar-to-create-and-store-hydrogen

Faire de l'hydrogène avec des matériaux moins dispendieux, de l'énergie solaire.

95% de l'hydrogène actuelle provient de sources non-renouvelables.
Toyota Prius Prime Technologie (juin 2017)
Borne de recharge EVDuty 40
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

André Bastien
En réponse à ce message posté par Primate
Le problème de l'hydrogène par électrolyse de l'eau est que l'efficacité de l'ensemble du processus est faible: production, compression, transport (16 camions d'hydrogène pour un camion d'essence), re-pompage dans la station de distribution, re-pompage dans l'auto, production d'électricité par la pile et finalement transformation en énergie motrice.... ouf!

À la fin, il faut 3 fois plus d'électricité que d'utiliser cette électricité dans un véhicule à batterie.  On perd les 2/3 de l'électricité originale en chaleur.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Primate
Ce message a été mis à jour le .
André Bastien wrote
Le problème de l'hydrogène par électrolyse de l'eau est que l'efficacité de l'ensemble du processus est faible: production, compression, transport... re-pompage dans la station de distribution, re-pompage dans l'auto, production d'électricité par la pile et finalement transformation en énergie motrice.... ouf!

À la fin, il faut 3 fois plus d'électricité que d'utiliser cette électricité dans un véhicule à batterie.  On perd les 2/3 de l'électricité originale en chaleur.
Effectivement c'est probablement vrai. Mais, est-ce que ces aspects de l'hydrogène sont pires que l'exploitation des sables bitumineux, les marées noires, les conflits armés reliés au contrôle des ressources de pétrole, à la fracturation hydraulique pour l'extraction du gaz de shiste, à la pollution de l'air due à la combustion des combustibles fossiles, etc?

Est-ce qu'on peut imaginer un cargo trans-océanique à batterie Li-Ion, un avion gros porteur à batterie Li-Ion, chauffer tous les bâtiments au nord du 60e parallèle avec des baterrie Li-Ion?  La réponse est probablement non.

L'hydrogène demeure pour l'instant une technologie qui semble avoir le potentiel de remplacer le pétrole dans la plupart de ses applications énergétiques.  S'opposer à l'hydrogène actuellement, à mon avis, contribue à maintenir le statu quo et la domination de l'économie du pétrole.

Et tant qu'à citer l'efficacité énergétique piètre, il serait bon de rappeler à un conducteur d'automobile solo qu'environ 97% de l'énergie qu'il utilise est dédiée à déplacer son véhicule d'environ 1500 kg alors qu'un très faible 3% sert à déplacer le conducteur solo de 50 kg...

Les autos électrisantes de mon épouse :
Prius Prime 2017, 22 500 km et un problème de givre dans le pare-brise.
Volt 2015, 59 960 km, valve solénoïde ayant lâché dans transmission, panne totale & condensation problématique dans la voûte.
Volt 2012, 55 000 km, tête de moteur ayant lâché & 10 autres problèmes.
Et une seule borne Sun Country Highway Clipper Creek LCS-25 qui a presque 6 ans et plus 2000 recharges à son actif.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Mario L.
CONTENU SUPPRIMÉ
L'auteur a supprimé ce message.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Toyota et Québec font-ils fausse route avec l'hydrogène?

Benoit Deslauriers
Mario
Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
123