On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Previous Topic Next Topic
 
classic Classique list Liste threaded Arborescence
67 messages Options
1234
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

voldar
Mario L. wrote
voldar wrote
Et ma réponse initiale te donne une solution viable sans utiliser l'argent des contribuables. Mais bon, c'est plus facile d'utiliser l'argent des autres.
Sauf que d'accorder une subvention, une baisse d'impôt, un crédit d'impôt, etc. crée un manque à gagner qui sera financer par les contribuables !  D'une façon ou d'une autre, nous devrons payer si nous voulons les infrastructures.  Au même titre que Québec investie notre argent dans les pétrolières, je ne vois pas où est le problème de financer les BRCC.  Pas besoin d'avoir 3000 BRCC, qui est le nombre (environ) de station-services au Québec. Quoique même 3000 BRCC ne représente encore que 150M$ (50k$/BRCC) d'investissement !  Une fraction de ce que le gouvernement a donné à Bombardier pour la C-Series, environ ce qu'aura couté l'aventure d'Anticosti.
....
Mais je pourrais penser comme toi et espérer la privatisation du système de santé et de l'éducation, je pourrais me tanner de payer pour les autres, pour des services que je n'utilise pas !  Imagine comment le budget serait facilement équilibrer si on privatisait tout !  L'utilisateur-payeur à son meilleur, et s'il n'a pas les moyens, qu'il s'en passe !
Quand l'employeur numéro 1 sur le marché d'emploi au Québec est l'état, cela n'augure pas bien pour un pays. Ceux qui travaillent pour l'état savent très bien le gaspillage d'argent pour des projets du genre "bridge to nowhere". L'état est le pire gestionnaire. C'est pour ça que le Québec doit augmenter les taxes chaque fois que le Canada les diminue. Car il n'y a pas assez des "privés" développés pour soutenir l'économie québécoise - par nombre et taxes. Quand en fait le privé doit être le moteur d'une économie. Mais au Québec avoir de l'argent est vu comme quelque chose de mauvais. L'état doit s'occuper des routes, santé, education et armée et mettre en place l'environnement propice pour le développement des petites et grandes entreprises. Pas de sauver les culs des PDG de Bombardier et comp. Avec mon argent, ton argent etc. Obama a sauvé le cul de GM, mais GM a remboursé la dette dans une année et demie. Bombardier ne va jamais rembourser la dette. C'est ça la différence !
Chevy Volt 2014 remplacée par une Bolt EV 2019
Brossard, Québec
Ma Bolt sur Voltstats.net.

L2 Clipper Creek LCS-20
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

André Bastien
En réponse à ce message posté par Richard non grata
La question des BRCC est comme celle de "la poule ou l'œuf ?"

Comme il n'y a pas assez de BRCC, les gens ont peur d'acheter des VÉ; comme il n'y a pas encore beaucoup de VÉ, les commerçants ont peur d'investir dans une BRCC...

Comment s'en sortir?  Le gouvernement (et la population) veut réduire les émissions de GES et améliorer la qualité de l'air.  Le gouvernement doit donc s'impliquer -- temporairement-- pour commencer à faire tourner la roue.  Comme l'Ontario, il devrait financer à 100% les BRCC jusqu'à ce qu'il y ait une masse critique de VÉ qui rendra l'investissement privé dans les BRCC rentable plus facilement ou plus rapidement.  L'Ontario a décider de commencer par en payer 230 à 100%.  Le Québec pourrait bien en payer les 200 prochaines au coût maximum de 15 millions$, des peanuts sur le budget de 5 milliards$ des investissements sur les routes ou les milliards qui traînent dans le Fonds Vert.

Par suite, il pourrait réévaluer la situation.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

André Bastien
En réponse à ce message posté par voldar
Il ne s'agit pas ici de faire le procès du "modèle québécois" ou de trancher le débat du public vs le privé.

L'Ontario ne s'inspire sûrement pas de "modèle québécois" pour payer à 100% 230 BRCC et autant de bornes niveau 2 au coût d'environ 20 millions$.

On ne parle pas de milliards$ dans l'éducation ou la santé mais de quelques millions$ qui peuvent faire toute la différence dans la perception du public sur la pertinence ou non pour eux d'acheter un VÉ, par rapport à leurs besoins et leurs habitudes.

Je dirais que dans ce cas, je souhaite que le gouvernement du Québec suive le "modèle ontarien"!
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Sylvain Michaud
Tout à fait d'accord, André Bastien.

Le gouvernement du Québec doit investir à 100% (dont une partie pourrait venir du gouvernement fédéral comme au N.-B. ou au Manitoba) dans un réseau de plusieurs centaines de BRCC le long des autoroutes et routes principales ainsi qu'en milieu urbain densément peuplé de locataires et propriétaires de condés qui n'ont pas accès à une borne à domicile.

Le modèle du CÉ qui a été utilisé à Montebello comme à plusieurs autres endroits (partenaire privé à 50% des coûts) ne tient plus:  il correspond au phénomène des "early adopters" des VÉS qui sont prêts à tout pour faire avancer la cause.  Il y a essoufflement c'est flagrant.  Et je n'ai pas tendance à lancer la pierre aux gens du CÉ car ce ne sont pas eux (elles) qui tirent les ficelles mais Hydro-Québec et le gouvernement provincial avec ses orientations.

Le temps des subventions de Nissan Canada et d'un donateur privé sont révolues:  il est grand temps de passer en grande vitesse, comme les BRCC, pour leur déploiement québécois.
Sylvain Michaud, fier donateur BRCC Montebello
Ex-Directeur régional AVÉQ Outaouais
Nissan Leaf SL 2014
Gatineau (Aylmer), Qc
Borne EVDuty 30A
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Richard non grata
CONTENU SUPPRIMÉ
L'auteur a supprimé ce message.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

voldar
Ce message a été mis à jour le .
En réponse à ce message posté par André Bastien
Ontario fait la demarche pour les 500 nouvelles bornes L3 en utilisant et impliquant des partenaires privés. Je suis tout à fait d'accord avec le "modèle ontarien", car l'Ontario implique le privé dès le début pour se garantir une continuité. Il donne de l'argent aux compagnies privés pour qu'elles s'en impliquent dans le développement futur. Rien de trop différent de ce que je disais dans mon propos initial - donner des incitatifs aux privés pour bâtir l'infrastructure L2/L3. Ce que le Québec ne fait pas jusqu'à maintenant. Ontario a donné plus d'un million $ à CE pour construire des bornes (voir l'info dans le lien ci-dessous). Mais le gouvernement du Québec et CE ne sont pas capables de venir avec un plan de déploiement durable et qui ne se base pas "pour toujours" sur l'argent des contribuables. C'Est cela que je déplore - le fait qu'au Québec l'incompétence est cachée par l'utilisation irresponsable de l'argent des contribuables à toutes les sauces.

http://www.mto.gov.on.ca/french/vehicles/electric/electric-vehicle-chargers-ontario.shtml#list-of-EVCO-partners

P.S. Même actuellement, il y a combien des sites qui ont une seule L3 disponible ? Ontario a décidé d'avoir au minimum 2 L3 sur une même site et 2 L2 si possible. C'est ça un plan réfléchit.
Chevy Volt 2014 remplacée par une Bolt EV 2019
Brossard, Québec
Ma Bolt sur Voltstats.net.

L2 Clipper Creek LCS-20
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

David Sylvestre
voldar wrote
P.S. Même actuellement, il y a combien des sites qui ont une seule L3 disponible ? Ontario a décidé d'avoir au minimum 2 L3 sur une même site et 2 L2 si possible. C'est ça un plan réfléchit.
La grande majorité des sites (près de 90%) n'ont qu'une BRCC. Tu peux voir la liste en suivant ton lien (au bas de la page).
Ce n'est pas tout rose en Ontario non plus. Il y a du retard sur l'échéancier prévu. Une grande partie du territoire n'est pas couverte. Il semble que les bornes de KSI doivent êtres mises en marche avec une application qui fonctionne mal.

Ici au Québec, en bout de ligne, le Circuit Électrique ne fait que la gestion. L'argent investi va principalement au fabriquant de bornes et aux entrepreneurs qui font l'installation (électricité, excavation, etc.) À part la question du financement, je trouve que ça fonctionne plutôt bien.
Nissan LEAF SV 2014, borne EVDuty 30A
Carleton-sur-Mer, Gaspésie (Baie-des-Chaleurs)
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

voldar
Ce message a été mis à jour le .
David, je suis tout à fait d'accord avec tes commentaires. Par contre, tu verras que sur les sites importantes, il y a 2 ou même plusieurs L3. Ce qui manque cruellement du côté du Québec.

Mon intervention n'est pas d'encensé un au détriment de l'autre, mais plutôt d'apporter une autre vue que celle générale d'implication à long terme de l'état dans le développement de l'infrastructure de recharge des VE au Québec.
Je considère que le gouvernement doit aider le privé d'embarquer dans cette "aventure" par des incitatifs et/ou solutions qui permettraient un développement soutenu et durable sans l'apport de l'argent publique.
Pour moi, et tant d'autres je présume, les 8000 $ ont joué un rôle important dans la balance lorsque j'ai décidé d'acheter ma Volt en 2014. Oui, j'avais fait les calculs et je gagnais aussi en 5 ans au niveau de l'essence, mais... les 8000 $ ont été très alléchants. Dans ma situation actuelle, qui a changée depuis 2014, avec une commute de 16 km aller/retour, un VE couterait trop cher pour les avantages qu'il propose. Mais j'ai pris le gout de rouler électrique et je ne retournerais pas au pétrosaures.

La même approche je crois que doit être prise pour impliquer le privé dans le développement de l'infrastructure de recharge des voitures électriques. Une étude aux EU a montrée que ce n'est pas vraiment "être plus green" qui a fait les gens d'acheter un VE, mais la possibilité de garder plus d'argent dans les poches - autrement dit de ne pas le gaspiller sur l'essence. Il faut que CE et le gouvernement trouvent une solution qui se base sur cette réalité, à mon avis.
Présenter la mise en place d'une infrastructure électrique comme étant un plan d'affaire alléchant pour le privé. Et je t'assure que l'argent rentrerait bien plus que ce que le gouvernement serait capable de faire.
Chevy Volt 2014 remplacée par une Bolt EV 2019
Brossard, Québec
Ma Bolt sur Voltstats.net.

L2 Clipper Creek LCS-20
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Webcreature
Je lis la conversation et je crois le gouvernement a à gagner en payant 100% les bornes L3, juste en santé ça va faire une amélioration donc moins de coût à dépenser en santé et dans le future à mettre ailleurs...(ou bien baisse d'impôt... un rêve heheh) Combien de $$? je ne suis pas un expert là dedans mais l'air qu'on respire est souvent un facteur important sur certaine maladie au niveau respiratoire à long terme.

Donc pour le circuit électrique, le gouvernement devrait aider les entreprises en donnant des plus de subventions et avantage pour les bornes. Mais je crois qu'il faut être réaliste et ce sera que les commerce ayant un grand stationnement qui doit être vise. (Centre d'achat, Wal-Mart, Canadian Tire, certain restaurants, pharmacie, etc...) Je vois mal une petite boutique à deux stationnements avoir une borne ;).

Mon grain de sel et mon point de vue.

J'oubliais, les églises c'est une bonne idées d'après moi pour ceux qui font beaucoup de route de campagne et aiderait en même temps les producteurs/commerces locaux à avoir plus de clientèle dans le future lorsqu'il va avoir d'avantages de VÉ sur les routes  

Nissan Leaf SV 2018 2 tons livrée le 26 fév 2018.
Borne : De série Nissan L1

(MAJ 18/06/18)
ODO 7362kmEV SOH @ 98.89%
AHr 114.16 Hx 115.78%
Charge : 7 QC & 149 L1/L2

Ex Mazda 3 GS 2015
Ex Subaru WRX 2013
Ex Mustang 2012
Ex Honda Civic 2006
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Richard non grata
CONTENU SUPPRIMÉ
L'auteur a supprimé ce message.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Webcreature
Le détaillant reçois une partie des revenues pour une L3 et la totalité des revenue avec une L2, un client qui va se stationner ( peu importe le véhicule) fera ou ne fera pas d'achat dans le détaillant en question. Mais pour un stationnement électrique, si un client viens, ne fait pas d'achat mais a payé pour se brancher, le détaillant a au moins fait un mini mini profit ;).

Au moment ou il aura plus de VÉ sur les routes et il va avoir un véhicule branché tout au long des heures d'ouverture (prennons par exemple 12h d'ouverture) et aura fait 12$ en une journée pour une L2 ( 1$/H ).
Ou bien si je suppose que le profit sur une L3 avec un taux de 10$/H fera environs 120$, PARTAGÉ avec Hydro-Québec (la je connais pas les % mais disons 50% de partage) fera dans la journée 60$ gros max ( toujours si la borne a été utilise à 100% des heures ouvrable (très très peu probable) .

Je le voit dans ce sens comme une mini avantage.

Mais si le commerce a tout payé, je dois avouer qu'avant de faire un profit avec la borne, ça va en prendre un  paquet de recharge. Sans oublier la maintenance/réparation sur la borne.

Je ne sais pas si je fais du sens ou non, je commence à peine à explorer la zone des bornes/VÉ :)
Nissan Leaf SV 2018 2 tons livrée le 26 fév 2018.
Borne : De série Nissan L1

(MAJ 18/06/18)
ODO 7362kmEV SOH @ 98.89%
AHr 114.16 Hx 115.78%
Charge : 7 QC & 149 L1/L2

Ex Mazda 3 GS 2015
Ex Subaru WRX 2013
Ex Mustang 2012
Ex Honda Civic 2006
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

voldar
En réponse à ce message posté par Richard non grata
Comme je l'avais dit dans mon premier message - j'enlève soit X% de la taxe foncière ou X% de la taxe sur le profit par borne installée sur une période de Y ans (Y >= 25 ans). Maintenant il ne faut pas s'attendre que tout propriétaire de boutique peut se le permettre. Mais... chaque ville a un mall ou un carrefour au minimum.
Chevy Volt 2014 remplacée par une Bolt EV 2019
Brossard, Québec
Ma Bolt sur Voltstats.net.

L2 Clipper Creek LCS-20
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Richard non grata
CONTENU SUPPRIMÉ
L'auteur a supprimé ce message.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

voldar
Ou je peux permettre au privé d'intégrer par tranches de 20% du cout total de la borne come dépense R&D sur une période de 7 ans.
Chevy Volt 2014 remplacée par une Bolt EV 2019
Brossard, Québec
Ma Bolt sur Voltstats.net.

L2 Clipper Creek LCS-20
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Yves
En réponse à ce message posté par André Bastien
N'oubliez pas qu'en Ontario on charge 17$ de l'heure pour le branchement aux BRCC
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Philippe Lemieux
Yves wrote
N'oubliez pas qu'en Ontario on charge 17$ de l'heure pour le branchement aux BRCC
C'est certain. Le prix par KWh est plus élevé en Ontario.

Philippe
Leaf SV 2016, Borne EVDuty
Montréal
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Webcreature
Et je crois qu'en Ontario ils ont des moments où le prix augmente dans la journée en plus
Nissan Leaf SV 2018 2 tons livrée le 26 fév 2018.
Borne : De série Nissan L1

(MAJ 18/06/18)
ODO 7362kmEV SOH @ 98.89%
AHr 114.16 Hx 115.78%
Charge : 7 QC & 149 L1/L2

Ex Mazda 3 GS 2015
Ex Subaru WRX 2013
Ex Mustang 2012
Ex Honda Civic 2006
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

David Sylvestre
Webcreature wrote
Le détaillant reçois une partie des revenues pour une L3 et la totalité des revenue avec une L2
Exact. Pour une BRCC, le partenaire reçoit 50% des revenus (normal car il a payé 50% de l'achat/installation). Il reçoit 100% des revenus pour une borne 240V qu'il a payée au complet. Mais du montant donné par le client, il faut aussi soustraire: les taxes, le prix de l'électricité consommée et les frais de gestion du Circuit Électrique. Il ne reste pas grand profit.

Exemple pour 30 minutes de recharge à une BRCC (10 $/h, 20 kWh consommés):
  Revenu d'une recharge5,00 $
- Frais de gestion du Circuit Électrique (15%)-0,75 $
- Taxes provinciales et fédérales (15%)-0,75 $
- Coût d'électricité au kWh (tarif BR 10,90 ¢/kWh + taxes)-2,50 $
= Revenu net à partager1,00 $
- Partage avec copropriétaire (H-Q)-0,50 $
= Revenu net après partage0,50 $

Richard Trudeau wrote
Si on part du principe qu'on reste en moyenne un gros 30 minutes à une BRCC (en passant faudrait que se soit le maximum) et qu'on doit rester en principe 'dans' ou 'près' du VÉ, ce ne crée pas de vente dans le commerce en question contrairement à ce que dit le circuit électrique, au moins pas pour une BRCC. (voir phrase en bleu)
Je suis en désaccord avec toi sur ce point. S'il y a des commerces à proximité d'une BRCC, il est rare que je n'y entre pas quelques minutes (je laisse mon protocole de courtoisie avec # de téléphone dans le pare-brise).
Nissan LEAF SV 2014, borne EVDuty 30A
Carleton-sur-Mer, Gaspésie (Baie-des-Chaleurs)
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Webcreature
David Sylvestre wrote
Webcreature wrote
Le détaillant reçois une partie des revenues pour une L3 et la totalité des revenue avec une L2
Exact. Pour une BRCC, le partenaire reçoit 50% des revenus (normal car il a payé 50% de l'achat/installation). Il reçoit 100% des revenus pour une borne 240V qu'il a payée au complet. Mais du montant donné par le client, il faut aussi soustraire: les taxes, le prix de l'électricité consommée et les frais de gestion du Circuit Électrique. Il ne reste pas grand profit.

Exemple pour 30 minutes de recharge à une BRCC (10 $/h, 20 kWh consommés):
  Revenu d'une recharge5,00 $
- Frais de gestion du Circuit Électrique (15%)-0,75 $
- Taxes provinciales et fédérales (15%)-0,75 $
- Coût d'électricité au kWh (tarif BR 10,90 ¢/kWh + taxes)-2,50 $
= Revenu net à partager1,00 $
- Partage avec copropriétaire (H-Q)-0,50 $
= Revenu net après partage0,50 $
Merci de la precision!
C'est des details j'aime bien avoir!

Nissan Leaf SV 2018 2 tons livrée le 26 fév 2018.
Borne : De série Nissan L1

(MAJ 18/06/18)
ODO 7362kmEV SOH @ 98.89%
AHr 114.16 Hx 115.78%
Charge : 7 QC & 149 L1/L2

Ex Mazda 3 GS 2015
Ex Subaru WRX 2013
Ex Mustang 2012
Ex Honda Civic 2006
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: On jase là – modèle d’affaire du Circuit Électrique

Richard non grata
En réponse à ce message posté par David Sylvestre
CONTENU SUPPRIMÉ
L'auteur a supprimé ce message.
1234