L'AVENIR DE L'AUTO ÉLECTRIQUE

Previous Topic Next Topic
 
classic Classique list Liste threaded Arborescence
3 messages Options
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

L'AVENIR DE L'AUTO ÉLECTRIQUE

reneaveq
À première vue, l'auto électrique semble avoir le vent dans les voiles, plusieurs manufacturiers nous annoncent  la production de véhicules électriques en grand nombre pour les prochaines années, l'industrie automobile désire mettre sur le marché des VE c'est indéniable, cependant les consommateurs semblent pour leur part préférer les vus et des camionnettes et la tendance ne semble pas sur le point de se renverser !
Au début du siècle, on retrouvait près de 40% d'autos électriques sur nos routes, le silence de roulement confronté à la pétarade des autos à essence et le fait de ne pas devoir tourner la manivelle pour démarrer, a sans doute permis à l'auto électrique de compétitionner à cette époque avec sa grande rivale. Que s'est-il passé pour qu'aujourd'hui on ne retrouve que 3% de celles-ci sur nos route ?
L'invention du démarreur électrique et du silencieux, la production de l'essence bon marché, l'augmentation de l'autonomie de l'auto à essence, le prix plus élevé ont fait fondre comme neige au soleil la vente d'autos électriques !
Pourtant GM avait lancé sur le marché une auto électrique la EV-1 qui offerte qu'en location avait intéressé un grand nombre de consommateurs, celle-ci fut malheureusement détruite quelques années plus tard au grand dam des utilisateurs. Chevrolet a par la suite conçu la Volt en 2010 mais déjà on nous annonce sa disparition prochaine.
Il faudrait construire des VUS 4 roues motrices électriques ou des VUS PHEV 4x4 avec une bonne autonomie en mode électrique.
J'espère que la vente de VE va augmenter en 2019 car plus on va en voir sur les routes plus les consommateurs seront intéressés à s'en procurer.



Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: L'AVENIR DE L'AUTO ÉLECTRIQUE

Clovis
Ce message a été mis à jour le .
Statistiques à l’appui, c'est un fait que  les gens achètent de plus en plus de VUs, quand à savoir s'ils en ont VRAIMENT besoin, ça se discute.

Juste à voir la quantité de pub qui se fait sur les VUs et on a déjà une partie de la réponse...

Il reste certain que la compagnie qui va mettra sur le marché des VUs électriques à prix raisonnable profitera de la clientèle secondaire, c'est à dire ceux qui se sont laissé convaincre que les VUs correspondent mieux à leurs besoins.

Pour l'instant, le véhicule électrique est surtout acheté par le client qui s'informe en profondeur plutôt que par cet autre qui l'acquiers sur un coup de tête.

De quoi sera fait le futur ?

Quand on sait qu'ici dans les grandes villes au Québec, 80% du kilométrage est périurbain et que invariablement plus les villes grandissent plus il y a d'automobile et de pollution de l'air associé au transport personnel, on peut s'attendre d'abord à des mesures municipales. Transport en commun bonifié (comme le REM), voies réservées sur les ponts pour transport en commun et VÉ, éventuellement des bornes à bas tarif et toutes formes de bonus/malus sur les véhicules personnels selon leurs degrés d'émissions. Les bornes CC sont déjà en développement sur les grands axes routiers et la technologie des batteries va se raffiner, pour l'instant on voit surtout une augmentation de la taille, mais à longue échéance ce ne sera plus une solution de trainer une tonne métrique d'accumulateurs pour la majorité des gens.  

Pour ma part, je vois les prochaines voitures électriques totalement connectées au réseau électrique et internet avec une gestion active.(Donc pouvoir dire au réseau où l'on va et laisser l'ordinateur gérer les sites de recharge en fonction de la disponibilité des bornes, nos repas et repos en route)  Des recharges basse puissance câblées ou par induction, sur les stationnements privés ou publics, la reconnaissance du véhicule par le réseau de recharge comme chez Tesla. (donc fini les cartes et les applications téléphoniques). Des batteries de 50kw, mais qui se rechargent à la vitesse d'un plein d'essence ou peu sans faut.

Dans mon esprit nous n'en somme qu'au début de cet horizon que je situe à 10 ans.




Ceux qui crient au génie..................me laissent froid !
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: L'AVENIR DE L'AUTO ÉLECTRIQUE

asakha
En réponse à ce message posté par reneaveq
À force de se faire dire que ça prend absolument 4 roues motrices et un VUS pour survivre l'hiver au Québec, les gens le croient réellement... Juste pendant les fêtes, je suis monté à Saint-Michel-des-Saints avec ma Prius, je n'ai pratiquement croisé aucune voiture, que des VUS et pickup. Pourtant, je me suis rendu sans problème, malgré que la Prius soit très invasif sur l'antipatinage et que les routes étaient plus ou moins belles. Mais en même temps, il y a tellement de gens, semble-t-il, qui possèdent des motoneiges et autres véhicules récréatifs, qu'il semble bien que ça prenne quelque chose de plus gros pour tirer tout l'attirail ! Faut croire que l'essence n'est vraiment pas aussi cher que les gens se plaignent pour avoir les moyen d'en brûler autant pour le «plaisir» !