Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Previous Topic Next Topic
 
classic Classique list Liste threaded Arborescence
91 messages Options
12345
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Réal D.
Pour les recharges domestiques à 6.6kW, les recharges durent environ 4 heures si la batterie est basse.  Donc, il y a au moins la moitié de la nuit pour refroidir la batterie.  De plus, le refroidissement de la batterie est plus élevé si l'écart de température entre la batterie et l'air ambiant est élevé.  Ainsi dans les premières heures après la fin de la recharge (même si la borne est branchée), la batterie se refroidi plus rapidement.

Pour votre cas précis de Riv. du Loup, je pense que la recharge n'était pas terminée, donc la batterie n'avait pas eu de temps pour se refroidir.  Il nous manque d'info pour en être certain.




IONIQ électrique 2017 avec ensemble climat nordique
Borne EVduty 40 au travail.
Laval, Qc
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Clovis


Une L3 a un très fort courant
Une L2 un courant bien moins important
Une L2 bridée encore moins.

Alors dans tous les cas, moins de courant, moins de chaleur.
Tous les anciens électromobilistes savent que charger juste avant le départ permet en hiver d'avoir une batterie plus tiède et de gagner en autonomie comparativement à une recharge la veille. Mais je n'ai jamais entendu dire que quelqu'un ait amené sa batterie près de la zone rouge avec une L2, que ce soit en hiver ou en été.

Alors, une L2 bridée peut effectivement ne pas avoir atteint le 100%, mais a puissance si réduite surchauffer la batterie ????  Je n'en crois rien.
Ceux qui crient au génie..................me laissent froid !
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Réal D.
Réal D. wrote
...Ainsi dans les premières heures après la fin de la recharge (même si la borne est branchée), la batterie se refroidi plus rapidement.

Pour votre cas précis de Riv. du Loup, je pense que la recharge n'était pas terminée, donc la batterie n'avait pas eu de temps pour se refroidir.  Il nous manque d'info pour en être certain.
Merci Réal. Rassurant et plausible. Mais quand même étonnant que de 19h à 9h30 le lendemain matin la borne de l'hôtel n'ait pas terminé la recharge (parti à 30% à 19h) à une heure suffisamment hâtive pour permettre un refroidissement suffisant (par temps frais…) avant le départ à 9h30 le lendemain matin…

Faudrait en effet que j'aie plus d'info sur la recharge à l'hôtel, ce que je n'ai pas hélas (borne privée de l'hôtel donc pas d'info sur Circuit électrique car non déclarée) . Je sais que j'étais seul à y avoir branché et que la marque était Schneider et qu'elle semblait plafonner à 99% (idem pour la nuit d'avant, même durée environ i.e. 19h - 9h30, arrivée autour de 30%).

Dans tous les cas, il serait bon de savoir pour d'autres utilisateurs de bornes L2 publiques (ex.: branchement de nuit à l'hôtel) utilisant celles-ci dans un contexte de recharge nocturne afin de poursuivre un long voyage le lendemain quest-ce qu'ils doivent surveiller / éviter avant ou après l'utilisation de la borne L2...
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Clovis
Merci Clovis. Donc on peut présumer, selon vous, que la batterie était loin de la 1ière barre rouge au départ (et je suis désolé de n'avoir pas vérifié cette mesure). Ce qui nous ramène à nous demander si elle était chaude à mon arrivée à Lévis (encore plus désolé de n'avoir toujours pas eu le réflexe de vérifier). Si c'est le cas, on a un gros défi à comprendre comment cela a pu survenir. Si ce n'est pas le cas, on a un gros défi à comprendre comment la recharge fut aussi longue à la BRCC.
Ouf...
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Clovis
La seule manière de cerner le problème consiste a documenter vos recharges.
Prenez des notes, cela pourra éventuellement vous servir d'argumentaire chez le concessionnaire.
Une sonde défectueuse, un bug de programmation, allez savoir.

Je pense qu'on peut tenir pour acquis que le comportement observé n'est pas normal.
Aveq () un peu de chance, il y aura d'autres propriétaires de Leaf 2018 qui viendront faire part de leurs expériences, cela vous donnera peut être des pistes de solutions.

Si j'avais maintenu ma précommande chez Nissan pour une Leaf 2018 et obtenu de tels résultats de recharges anémiques, le 'dealer' n'aurait qu'à bien se tenir !
Ceux qui crient au génie..................me laissent froid !
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
Clovis wrote
La seule manière de cerner le problème consiste a documenter vos recharges.
Bon conseil. Je vais m'y mettre lorsque je ferai des recharges loin de ma borne domestique.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Yvente
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Richard Basque wrote
 j'avoue que c'est ça que je trouve difficile : obtenir une information claire, nette, précise, objective et fiable sur les limites de la voiture dans des conditions particulières
Arrêtez de vous casser la tête car vous n'en trouverez pas, ni même pour un char à gaz. Jamais vous ne trouverez la consommation d'essence d'une Honda Civic dans la neige, la pluie, le vent, à moins 20 ou à plus 30 degrés C.

Ça vient avec l'expérience.

La seule chose que vous devez savoir est que, comparativement aux véhicules à jus brun, tous les éléments extérieurs affectent beaucoup l'autonomie. Un véhicule vendu pour faire du 8L/100 km va varier sa consommation entre 8L/100km et 10L/100km que ce soit l'hiver, l'été avec la clim ou sur l'autoroute à grandes vitesses. Or pour la voiture électrique l'autonomie peut chuter de moitié l'hiver ou parce qu'on a deux vélos sur le toit et qu'on roule à 120 km/h.
Nissan Leaf 2014 SL Premium powered by Hydro-Québec. En route vers les 300 000 km.
Kia Soul 2019 EV Luxury comme 2ième VÉ dans la cour (en attendant la Tesla).
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
Yvente wrote
Arrêtez de vous casser la tête car vous n'en trouverez pas, ni même pour un char à gaz. Jamais vous ne trouverez la consommation d'essence d'une Honda Civic dans la neige, la pluie, le vent, à moins 20 ou à plus 30 degrés C.

Ça vient avec l'expérience….
Vous avez sans doute bien raison.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Al S
En réponse à ce message posté par Yvente
Yvente wrote
Un véhicule vendu pour faire du 8L/100 km va varier sa consommation entre 8L/100km et 10L/100km que ce soit l'hiver, l'été avec la clim ou sur l'autoroute à grandes vitesses. Or pour la voiture électrique l'autonomie peut chuter de moitié l'hiver ou parce qu'on a deux vélos sur le toit et qu'on roule à 120 km/h.


J'ai du mal à comprendre pourquoi une voiture thermique consommerait seulement 25% d'essence de plus en roulant 120 km/h avec deux vélos sur le toit si, sous les mêmes conditions, une voiture électrique consommerait 100% d'énergie de plus.


Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Sebas
Al S wrote
Yvente wrote
Un véhicule vendu pour faire du 8L/100 km va varier sa consommation entre 8L/100km et 10L/100km que ce soit l'hiver, l'été avec la clim ou sur l'autoroute à grandes vitesses. Or pour la voiture électrique l'autonomie peut chuter de moitié l'hiver ou parce qu'on a deux vélos sur le toit et qu'on roule à 120 km/h.


J'ai du mal à comprendre pourquoi une voiture thermique consommerait seulement 25% d'essence de plus en roulant 120 km/h avec deux vélos sur le toit si, sous les mêmes conditions, une voiture électrique consommerait 100% d'énergie de plus.
La voiture à essence dépense énormément d'énergie et est très inefficace comparé au EV. De plus, le chauffage (le plus grand contributeur à la perte d'efficacité des VÉ) est un by-product du cycle thermique du moteur (donc énergie "gratuite")

Dans cet exemple le plus grand contributeur est la perte aérodynamique. Or, cette perte est à peu près constante entre les thermique et les EV.  

Partant du fait que 8 litres au 100 est à peu près égal à 800 Wh/km.


100 Wh/km vs 200 Wh/km = 100% de plus

Le même 100 Wh/km, en appliquant un facteur de 30% d'efficacité au moteur thermique  (800 + 100/.3)
800 Wh/km vs  1133 Wh/km = 41% de plus  
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Yvente
Avant que ce sujet ne tombe nul part, voici la fin de la saga qui n'en était pas une:
http://menu-principal-forums-aveq.1097349.n5.nabble.com/Conclusion-au-probleme-de-recharge-BRCC-de-Levis-Charny-td97596.html

Nissan Leaf 2014 SL Premium powered by Hydro-Québec. En route vers les 300 000 km.
Kia Soul 2019 EV Luxury comme 2ième VÉ dans la cour (en attendant la Tesla).
12345