Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Previous Topic Next Topic
 
classic Classique list Liste threaded Arborescence
91 messages Options
12345
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
Depuis l'acquisition de ma Leaf 2018, je n’avais que du plaisir et aucun désagrément de conduite. Alors, j’aimerais bien comprendre la leçon à tirer du bref « roadtrip » Montréal-Bas St-Laurent que je viens de faire. Un aller sans stress via la 20 puis j'emprunte la 132 dès Lévis. Parti  après recharge à la maison à 100% puis plusieurs arrêts-visites dont 2 pour recharge à des BRCC (max. à 80% à chaque fois): aucun problème et temps de recharge brefs. Rendu sans encombre. Recharge gratuite à borne niveau 2 à l’hôtel à Riv. du Loup et départ à 99% pour le retour le lendemain matin. Cette fois ce sera autoroute 20 tout le long. Je limite ma vitesse à 95 km/h. Il « mouillasse » et la température est environ 18 C. Insouciant et confiant (vu l’aller sans souci), je ne vérifie jamais la température de la batterie. Je me rends à Lévis-Charny (200 km) pour une recharge que j’anticipais d’environ 1h pour passer de 10% (après 200 km d’autoroute sans arrêt) à 80%. Surprise et déception! Après 20 minutes branché à la BRCC, la borne indique que ma batterie est à 20% donc seulement 10% d’ajout après 20 minutes. Inquiet, je téléphone au Circuit électrique et selon eux la borne fonctionne bien mais le système de ma voiture limite la vitesse de recharge car la température de la batterie est sans doute élevée. Je poursuis la recharge pour un total de 1h et je suis alors à 35% seulement! L’aiguille de vitesse dans l’appli de recharge indique « lente »… Je repars à 35% et reprends l’autoroute mais là je deviens stressé et je regarde souvent la température de la batterie durant le reste de la route : on approche de la 1ière barre rouge!  Je me rends à Laurier Station (40 km plus loin seulement  car  je suis passé de 35% à 18%...) pour une 2e recharge rapide de 40 min. qui me mets à 75%. Mais je n’aurai pas assez de jus pour me rendre à la maison donc je rabaisse ma vitesse à 92 km/h et (à 20% après 100 km de plus) je dois faire un 3e arrêt à Drummondville (pour passer à 60% en environ 18 min). Je me rends (fatigué…) chez moi (encore 90 km) et je suis rendu à 7%. Ouf : bien du stress!!! Pas certain que j’ai le goût de revivre ça. Je pensais qu’il me suffisait de ne pas pousser ma vitesse au-delà de 95 km/h, de pas dépasser 80% de recharge aux BRCCs et de ne pas faire plus de 3 recharges rapides. Or dès ma 1ière BRCC, j’ai eu (selon l’assistance de Circuit électrique) un problème de température de batterie limitant la vitesse de recharge alors que tout au long de mon 1er segment de 200km le thermomètre extérieur ne dépassait pas 18 C et que j’avais évité de dépasser 95km/h. Dois-je dorénavant éviter ce genre de voyage sur autoroute??? Que dois-je tirer de cette expérience?
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Primate
Richard Basque wrote
Depuis l'acquisition de ma Leaf 2018, je n’avais que du plaisir et aucun désagrément de conduite. Alors, j’aimerais bien comprendre la leçon à tirer du bref « roadtrip » Montréal-Bas St-Laurent que je viens de faire. Un aller sans stress via la 20 puis j'emprunte la 132 dès Lévis. Parti  après recharge à la maison à 100% puis plusieurs arrêts-visites dont 2 pour recharge à des BRCC (max. à 80% à chaque fois): aucun problème et temps de recharge brefs. Rendu sans encombre. Recharge gratuite à borne niveau 2 à l’hôtel à Riv. du Loup et départ à 99% pour le retour le lendemain matin. Cette fois ce sera autoroute 20 tout le long. Je limite ma vitesse à 95 km/h. Il « mouillasse » et la température est environ 18 C. Insouciant et confiant (vu l’aller sans souci), je ne vérifie jamais la température de la batterie. Je me rends à Lévis-Charny (200 km) pour une recharge que j’anticipais d’environ 1h pour passer de 10% (après 200 km d’autoroute sans arrêt) à 80%. Surprise et déception! Après 20 minutes branché à la BRCC, la borne indique que ma batterie est à 20% donc seulement 10% d’ajout après 20 minutes. Inquiet, je téléphone au Circuit électrique et selon eux la borne fonctionne bien mais le système de ma voiture limite la vitesse de recharge car la température de la batterie est sans doute élevée. Je poursuis la recharge pour un total de 1h et je suis alors à 35% seulement! L’aiguille de vitesse dans l’appli de recharge indique « lente »… Je repars à 35% et reprends l’autoroute mais là je deviens stressé et je regarde souvent la température de la batterie durant le reste de la route : on approche de la 1ière barre rouge!  Je me rends à Laurier Station (40 km plus loin seulement  car  je suis passé de 35% à 18%...) pour une 2e recharge rapide de 40 min. qui me mets à 75%. Mais je n’aurai pas assez de jus pour me rendre à la maison donc je rabaisse ma vitesse à 92 km/h et (à 20% après 100 km de plus) je dois faire un 3e arrêt à Drummondville (pour passer à 60% en environ 18 min). Je me rends (fatigué…) chez moi (encore 90 km) et je suis rendu à 7%. Ouf : bien du stress!!! Pas certain que j’ai le goût de revivre ça. Je pensais qu’il me suffisait de ne pas pousser ma vitesse au-delà de 95 km/h, de pas dépasser 80% de recharge aux BRCCs et de ne pas faire plus de 3 recharges rapides. Or dès ma 1ière BRCC, j’ai eu (selon l’assistance de Circuit électrique) un problème de température de batterie limitant la vitesse de recharge alors que tout au long de mon 1er segment de 200km le thermomètre extérieur ne dépassait pas 18 C et que j’avais évité de dépasser 95km/h. Dois-je dorénavant éviter ce genre de voyage sur autoroute??? Que dois-je tirer de cette expérience?
C'est désolant de lire votre histoire.  Il s'agit de la deuxième ces derniers temps avec batterie qui chauffe sur un parcours interurbain.  À mon avis, il s'agit d'une performance inacceptable.  Si ces histoires se répètent avec la Nissan LEAF 2018 il faudra bien que les gens "floués" prennent action.  J'utilise le mot "floué", parce que personnellement, je voudrais me faire rembourser et voudrais retourner ce véhicule.

Pour mes besoins, je prèfère les PHEV, certe, mais je pense que plusieurs véhicules 100% électriques sur le marché ont des performances de loin supérieures à la LEAF 2018 en ce moment : Bolt, Ioniq, Tesla 3...

Bonne chance!

Les autos électrisantes de mon épouse :
Prius Prime 2017, 22 500 km et un problème de givre dans le pare-brise.
Volt 2015, 59 960 km, valve solénoïde ayant lâché dans transmission, panne totale & condensation problématique dans la voûte.
Volt 2012, 55 000 km, tête de moteur ayant lâché & 10 autres problèmes.
Et une seule borne Sun Country Highway Clipper Creek LCS-25 qui a presque 6 ans et plus 2000 recharges à son actif.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Svrider
1 mot:  thermorégulation.  Ça urge!  En plus, la batterie s'est probablement un peu endommagée.  Moi j'achèterais une Leaf 2018 demain matin mais pas pour les longs voyages.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Fredvolt
En réponse à ce message posté par Primate
Comment Nissan fait pour faire completement abstraction du fossé qui se crée entre une batterie thermorégulée et une qui ne l'est pas.
Ils semblent n'avoir rien apprit avec leur gen1.
Je mets ma main au feu qu'ils va y avoir de bon bidouilleurs pour faire cet up grade sur leur leaf de facon diy
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Primate
Ce message a été mis à jour le .
Fredvolt wrote
...
Je mets ma main au feu qu'ils va y avoir de bon bidouilleurs pour faire cet up grade sur leur leaf de facon diy
DIY... soupir...  C'est une auto neuve!  Le développement d'une automobile comme la première LEAF, la première Volt, la première Prius coûte à un manufacturier environ 1 milliards de US$.  Imaginez l'effort de développement et le nombre de personnes impliquées dans un tel processus.  Il y a de nombreux risques à modifier un véhicule soi-même.  Les Chevrolet Volt et Bolt ont peut-être les batteries conçues de façon la plus conservatrice du marché, leur design avec refroidissement et chauffage liquide est totalement différent de celui de la LEAF. La batterie de la Prius Prime, refroidie et chauffée à l'air est dotée de double parois pour éviter la condensation et le givre, directement sur des composants électriques en hiver, que les adepte du "reverse engineering" peinent à comprendre.

À mon avis, la solution DIY est innapropriée sur une voiture couverte d'une garantie.

À mon avis, la LEAF 2018 ne répond pas à l'usage normal que l'on s'attend d'une voiture, même électrique.  C'est un problème légal à mon humble avis.

Les autos électrisantes de mon épouse :
Prius Prime 2017, 22 500 km et un problème de givre dans le pare-brise.
Volt 2015, 59 960 km, valve solénoïde ayant lâché dans transmission, panne totale & condensation problématique dans la voûte.
Volt 2012, 55 000 km, tête de moteur ayant lâché & 10 autres problèmes.
Et une seule borne Sun Country Highway Clipper Creek LCS-25 qui a presque 6 ans et plus 2000 recharges à son actif.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Yvente
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Richard Basque wrote
 Que dois-je tirer de cette expérience?
Un VÉ pour du local est génial.
Un VÉ pour la longue distance est possible mais remplis d'inconnus. Les BRCC, l'attente, les conditions météo ... Stress et anxiété font parti du voyage.

Les options ? Telsa ou location d'un véhicule à essence pour le peu de fois que ça arrive.
Nissan Leaf 2014 SL Premium powered by Hydro-Québec. En route vers les 300 000 km.
Kia Soul 2019 EV Luxury comme 2ième VÉ dans la cour (en attendant la Tesla).
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Primate
Yvente wrote
Un VÉ pour du local est génial.
Un VÉ pour la longue distance est possible mais remplis d'inconnus. Les BRCC, l'attente, les conditions météo ... Stress et anxiété font parti du voyage.

Les options ? Telsa ou location d'un véhicule à essence pour le peu de fois que ça arrive.
Yvente, vos commentaires empreint de sens pratique sont authentiques!

Ils détonnent toutefois avec ce que Nissan Canada affichent sur leur site web!

"Ressentez l’exaltation d’une accélération instantanée et l’assurance nécessaire pour partir plus loin que jamais. "
N'est-ce pas là de la fausse publicité?
Plus loin que jamais !  


Les autos électrisantes de mon épouse :
Prius Prime 2017, 22 500 km et un problème de givre dans le pare-brise.
Volt 2015, 59 960 km, valve solénoïde ayant lâché dans transmission, panne totale & condensation problématique dans la voûte.
Volt 2012, 55 000 km, tête de moteur ayant lâché & 10 autres problèmes.
Et une seule borne Sun Country Highway Clipper Creek LCS-25 qui a presque 6 ans et plus 2000 recharges à son actif.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Yvente
Primate wrote
l’assurance nécessaire pour partir plus loin que jamais. "
N'est-ce pas là de la fausse publicité?
Toute chose étant relative à une autre, il est vrai que la Leaf 2018 ira plus loin que la mienne.

Je vois ça un peu comme les cote de consommation annoncées pour les voitures à essence. On vend le Jeep Cherokee à 8.1L/100 km alors que la moyenne des ours feront du 10.0L/100 km. Donc les 241 km annoncés pour la Leaf 2018 j'y crois pas, du moins pas pour l'utilisation régulière que j'en ferais. 70 km/h sur l'autoroute non merci.
Nissan Leaf 2014 SL Premium powered by Hydro-Québec. En route vers les 300 000 km.
Kia Soul 2019 EV Luxury comme 2ième VÉ dans la cour (en attendant la Tesla).
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Benoit Deslauriers
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Vous venez de vivre le fameux rapidgate.... J'ai toujours été un défenseur de la Leaf mais là force est d'admettre que la 2018 fait piètre figure au niveau des longue distances. J'ai fait Isles aux Coudres - Deux-Montagnes en Spark 2015. Près de 450 km d'un trait. 6 BRCC plus un arrêt bouffe à Québec.

Total de recharge des 6 BRCC : 70 minutes !
Arrêt bouffe : 43 minutes (sur L2)

Et tout ça avec une batterie 2 fois moins grosse que la Leaf 2018 !!!!!

Le temps moyen d'arrêt aux BRCC se situait à environ 10 minutes.

Vraiment dommage d'avoir fait une voiture avec une autonomie de 240 km mais aussitôt que l'usager essaie de faire plus de 400 km ça devient interminable.
Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Klod
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Vous avez roulé de façon très conservatrice sur votre retour, pas d'excès de vitesse, même lent pour une voiture neuve. Je suis d'accord avec Primate, çe n'est pas acceptable d'une voiture neuve de près de 40000$ que le fabricant vante pour son autonomie.  Ma Leaf 2017 aurait mieux fait même avec une 30 kWh...

Pourquoi ne pas débattre directement avec Nissan Canada et demander qu'ils reprennent votre Leaf? Long combat mais d'autres proprios pourraient sûrement s'ajouter à votre cas.
Sherbrooke
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Merci à tous de votre feedback! Je reste globalement TRÈS content de mon achat (qui remonte à 3 mois) pour mon utilisation quotidienne (pas beaucoup de longs trajets sur autoroute)  qui se situe autour de 50 km et qui dépasse très rarement 100 km avec des recharges L2 à la maison. J'ai fait un 1er plus long voyage à Ottawa sans aucun problème et des temps de recharge L3 de moins de 30 minutes. Je me pensais OK pour ce 2e road trip qui s'est déroulé sans heurt à l'aller, me rassurant dans ma satisfaction de pouvoir faire OCCASIONNELLEMENT de plus longs voyages. Le retour m'a fait déchanter et je cherche à comprendre si je dois renoncer à ce type de voyages.

. je ne suis pas suffisamment frustré pour me lancer dans une action contre NISSAN
. je reste admiratif des efforts de NISSAN (vs. plusieurs autres manufacturiers) pour proposer une bonne voiture électrique à prix non pas minime mais, disons, assez raisonnable
. je suis par contre déçu de ne pas trouver d'information claire et simple de la part de NISSAN sur les limites d'utilisation de la voiture (si limites il y a, ce qui semble bien être le cas…)
. je ne sens pas prêt à faire de grands calculs (soit avant de partir ou en cours de route) pour optimiser la performance de ce que je considère comme un objet utilitaire pour me mener, avec confort et sécurité, du point A au point B
. je ne serai pas non plus apte ni enclin à faire quelque modification "home made" sur ma toute nouvelle voiture
. ma conjointe a un autre véhicule (à pétrole…) donc je ne suis pas mal pris si je dois faire de longs voyages et nous priver du plaisir de conduite de la LEAF
. ce serait néanmoins dommage pour l'environnement et plus coûteux pour notre budget voyage.


Bref, je suis encore sous le choc de ma récente déconvenue. Il y a plus grave problème sur la planète donc je vais en revenir :-) Mais j'aimerais quand même savoir si je dois renoncer à ma LEAF 2018 pour des road trips de plus de 200km sur autoroute.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Réal D.
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Bonjour,

Les vents dominants au sud du Québec sont d'ouest en est.  Je ne sais pas quand vous avez fait votre "roadtrip", mais le vent pourrait être un facteur qui explique la piètre performance pour le retour.  Un vent de face à 30 km/h, c'est comme si vous rouliez 30 km/h de plus.  Ça n'aide pas.



IONIQ électrique 2017 avec ensemble climat nordique
Borne EVduty 40 au travail.
Laval, Qc
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Benoit Deslauriers
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Plus de 200 km non puisque la voiture a tout de même une autonomie de 242 km.... Mais pour faire du 400 km et plus de ce que je lis un peu partout ça deviens un calvaire.
Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Benoit Deslauriers
En réponse à ce message posté par Réal D.
Possible que le vent n'aides pas mais la batterie a tout de même chauffé au point de rendre même la première recharge pénible. J'ai une 30 kWh et dernièrement j'ai acheté une Spark 2015 et aux BRCC la Spark est hallucinante par rapport à la Leaf... Et pourtant la Leaf 30 kWh chauffe après 2 ou 3 BRCC mais l'ampérage n'est pas limité. Je charge habituellement autour de 120 A. J'ose même pas imaginé avec une 2018 versus la Spark !

Vivement que Nissan change de fournisseur/gestion de batterie. Les 2 dernières versions (la 30 Kwh et la 40 kWh) ont connus des ratés. La 30 kWh semble vivre une dégradation prématuré (versus les 2015 qui semblent indestructible) et la 40 Kwh chauffe et recharge à la vitesse de l'escargot sur BRCC....
Benoit Deslauriers
Chevrolet Spark EV noire 38 000 ekm
Nissan Leaf SV 2016 rouge 52 000 ekm
Borne EvDuty 30A première génération
Jef
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Jef
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Richard, j'ai de la misère à comprendre comment l'allée a si bien été, et le retour aussi désastreux...
Peux-tu me dire à quelle heure avait finit ta recharge à la maison avant ton départ ?  J'ai l'impression que la recharge L2 de l'hôtel a réchauffé tes batteries avant ton départ. Tu dis que tu es parti à 99%, est-ce dire qu'elle était en train de finir sa recharge ?
Ioniq Limited bleue Marina  2017-05-23
Chargeur EVduty NEMA 6-50
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Réal D.
Merci. Ça pourrait en effet être un facteur. Si c'est bien le cas, ça démontre bien la difficulté pour un conducteur ordinaire de prévoir quel est le bon moment pour recharger lors de longs voyages autoroutiers. Sur les grands axes, on ne trouve pas des L3 à chaque sortie donc faut être capable de prévoir facilement le moment approprié pour recharger… Si on combine à ça le fait que de recharger en L3 plus que trois (?) fois amènerait une surchauffe qui limite la vitesse de recharge (ou pire?), on vient de limite pas mal la capacité de faire de longs voyages sur autoroute…


J'ajoute que c'est assez stressant de se limiter à 95 km/h sur la 20 en restant sagement dans la voie de gauche quand tout le monde ou presque roule à 110 km/h et plus et que les conducteurs nombreux qui entrent sur l'autoroute à toute vitesse ne semblent pas comprendre qu'ils n'ont pas la priorité. J'ai vu BEAUCOUP de gros yeux comme si je conduisais un tracteur sur la 20... mais je n'osais pas accélérer à 110 km/h pour ménager la batterie.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Jef
J'ai aussi la même difficulté à comprendre et j'ai été idiot de ne pas vérifier la température au départ (mais je suis novice). C'était une borne L2 Schneider qui semble bloquer à 99% (j'y suis resté deux jours et la veille j'avais noté 99% au débranchement aussi… alors que chez moi avec une borne Flo, je constate 100% à tout coup). Je ne peux dire avec certitude si elle avait fini de charger mais elle fut branchée toute la nuit de 19h (arrivée à 20% environ) à 9h le lendemain matin (99%) donc sans nul doute qu'elle avait fini de charger depuis quelques heures...
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Richard Basque
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Richard Basque wrote
J'ajoute que c'est assez stressant de se limiter à 95 km/h sur la 20 en restant sagement dans la voie de gauche
Je voulais évidemment dire dans la voie de droite. Désolé de ce lapsus!
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

Sebas
En réponse à ce message posté par Richard Basque
Richard Basque wrote
J'ai aussi la même difficulté à comprendre et j'ai été idiot de ne pas vérifier la température au départ (mais je suis novice). C'était une borne L2 Schneider qui semble bloquer à 99% (j'y suis resté deux jours et la veille j'avais noté 99% au débranchement aussi… alors que chez moi avec une borne Flo, je constate 100% à tout coup). Je ne peux dire avec certitude si elle avait fini de charger mais elle fut branchée toute la nuit de 19h (arrivée à 20% environ) à 9h le lendemain matin (99%) donc sans nul doute qu'elle avait fini de charger depuis quelques heures...
Vous n'avez pas été idiot. Ma foi, une voiture ne dois pas demander une telle complexité. Ce n'est pas la vallée de la mort que vous aviez à traverser. C'est clair qu'il y a un problème quelque part et ce n'est pas la façon dont vous avez utilisé la voiture.
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|

Re: Autoroute pour 400 km: mauvaise idée en Leaf 2018???

VoltEVE
En réponse à ce message posté par Yvente
Ou une bonne vieille PHEV comme la Volt, Clarity, Prime au lieu d'une 100% EV.
Volt 2018 LT Noir
12345